Les grandes dates du radicalisme

1848 : Sous la Restauration et sous la monarchie de juillet, GARNIER PAGES, ARAGO et LEDRU-ROLLIN sont les premiers en France à se proclamer “Radicaux”.


1869 : Discours de Belleville où Léon GAMBETTA présente le premier programme de démocratie politique et sociale


1877 : Léon GAMBETTA, prenant la tête des adversaires de la droite monarchiste fait triompher la coalition des républicains aux élections.


1881 – 1884 – 1901: Votes des grandes lois Radicales qui donnent à la troisième république ses structures démocratiques: loi sur l’enseignement primaire gratuit, laïque et obligatoire, loi sur la liberté d’expression, sur les conseils municipaux, les associations.


1901 : Fondation à PARIS, du Parti Républicain, Radical et Radical-Socialiste


1905 : Loi sur la séparation des Eglises et de l’Etat, dont Emile COMBES a été l’inspirateur.


1906 : Georges CLEMENCEAU devient président du Conseil.


1911 : Joseph CAILLAU, inspirateur d’une fiscalité démocratique (création de l’impôt sur lerevenu) devient président du Conseil et donne au parti un visage plus moderne.


1924 : Victoire du Cartel des gauches (Parti Radical – SFIO) aux élections législatives.


1934 : Les Radicaux dénoncent l’action des “organisations séditieuses et de tous les factieux”.


1935 : Jean ZAY, Pierre MENDES-FRANCE, Jacques KAYSER sont les “jeunes turcs”. Ils bousculent les majoritaires du parti pour le maintenir à gauche.


1936 : Victoire du Front populaire avec le Parti Radical.


1938 : Edouard DALADIER devient président du Conseil.


1942 : Jean MOULIN, Président du Conseil national de la Résistance.


1947 : Edouard HERRIOT est Président de l’assemblée nationale jusqu’en 1954.


1954 : Pierre MENDES-FRANCE devient président du Conseil. Il met un terme à la guerre d’Indochine et règle la question du Maroc et de la Tunisie.


1962 : Gaston MONNERVILLE, Président du Sénat de 1947 à 1968, vote contre le référendum du Général de GAULLE.


1965 : Le parti radical entre dans la fédération de la gauche démocratique et socialiste avec la S.F.I.O. et la convention des institutions républicaines de François MITTERRAND.


1972 : Sous l’impulsion de Robert FABRE -député de l’Aveyron- et de Maurice FAURE, la gauche du parti radical décide de signer le programme commun auquel il fait ajouter une annexe précisant ses positions.


1973 : Le Congrès de PARIS fonde le Mouvement des Radicaux de Gauche. Robert FABRE est élu.


1981 : Candidature de Michel CREPEAU à la Présidence de la République.


1981 : Participation MRG au gouvernement de Pierre MAUROY.


1984 : Liste ERE Européenne à laquelle participe des radicaux dont François DOUBIN.


1984 -1986 : Participation du MRG au gouvernement FABIUS.


1988-1993 : Participation aux gouvernements ROCARD-CRESSON et BEREGOVOY.


1992 : Jean-François HORY devient président du Mouvement des Radicaux de Gauche au congrès de Lyon. Il entreprend la rénovation du parti.


1994 : La liste Energie RADICALE conduite par Bernard TAPIE et Jean-François HORY réalise près de 12,5 % des suffrages et permet l’élection de 13 députés au Parlement européen.


1994 : En Octobre. Le Mouvement des Radicaux de gauche devient RADICAL.


1996 : Au congrès de PARIS, Jean-Michel BAYLET devient président. Le parti enregistre l’adhésion de Bernard KOUCHNER. En Août, les militants décident de redonner le nom de parti radical socialiste au mouvement.


1997: Suite à la dissolution de l’Assemblée Nationale, le Parti radical socialiste compte 15 députés et un groupe à l’Assemblée Nationale. Le Président du groupe est Michel CREPEAU, député-maire de la Rochelle jusqu’à son décès brutal en mai 1999. Le parti Radical de gauche participe au gouvernement.


1998: Au Congrès de Paris, Jean-Michel BAYLET est réélu président et enregistre une progression significative de ses élus dans les conseils régionaux et généraux à l’issue des élections du mois de Mars.


1999: Le parti Radical de gauche participe à une liste d’Union avec le Parti Socialiste et le Mouvement des Citoyens lors des élections européennes. Deux élus avec Catherine Lalumière et Michel Dary.


25 – 26 Mars 2000 : Jean-Michel BAYLET est réélu président du P.R.G. Roger-Gérard SCHWARTZENBERG entre au gouvernement comme Ministre de la Recherche, de la Technologie et de l’Espace. Le PRG compte ainsi deux ministres au gouvernement avec François HUWART Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :