Publié par : prgdescotesdarmor | 17 avril 2011

Les mauvais réflexes post-électoraux

Les Cantonales passées, le PS reste majoritaire au sein de l’Assemblée Départementale. A quelques endroits, la Droite a remporté la mise. Dans ce cas, les candidats malheureux sont prompts à trouver une explication qui ne les mettent pas en cause. On peut lire cela dans la presse : « de mauvais reports sont à l’origine des revers enregsitrés par les candidats socialistes, notamment de la part du Parti radical de gauche.« 

Bouc émissaire d’autant plus facile que nous avons contribué, sur le Canton de Perros-Guirec, à l’élection de Sylvie Bourbigot, première représentante écologiste au sein du Conseil Général. Encore que… il y a quand même quelque chose de prétentieux à s’imaginer que chaque parti est propriétaire de ses voix et que le report se fait de manière automatique. C’est considérer l’électeur comme un mouton. Pas franchement agréable, ni réaliste.

En tout cas, selon ce mécanisme simpliste, voici le genre de commentaires que nous recevons :

« Suite aux resultats des elections cantonales du canton d’evran,c’est à ma grande surprise que le candidat de droite a été elu face a celui du parti socialiste. Avec 39% des voix plus 25% du PRG, la gauche devait facilement l’emporter, mais voilà votre candidat a decidé de se retirer pour le deuxieme tour mais n’a pas demandé à ses électeurs de soutenir le candidat PS preferant laisser (je le cite ) le choix de voter dans la perspective de réels changements ( ouest france du 22 mars ).  Mr Carré est il crédible d’appartenir à votre parti ? »

La réponse : oui, bien évidemment. Arnaud Carré a mené une campagne remarquable et a fait un score important, ce d’autant plus que les votes des électeurs se sont portés sur les principaux partis politiques. Il a en effet été localement difficile de susciter l’intérêt pour le scrutin. Mais fondamentalement, nous ne considérons pas, qu’à la fin d’un mandat, nous effaçons l’ardoise. Un élu, en particulier s’il se représente, doit défendre son bilan. Et doit se comporter au long de son mandat en fonction.

Or, à aucun moment ces commentateurs ne s’intéressent au bilan des sortants. C’est pourtant ce qu’ont fait les électeurs du Canton d’Evran en ne renouvelant pas leur confiance dans leur représentant au sein du Conseil Général. Chercher à reporter la faute sur l’autre, c’est là un réflexe dramatique et dévastateur. Dans l’après 2002, Christiane Taubira a été désignée comme la responsable de l’échec de Jospin. Et pourtant en 2007, le PRG n’a pas présenté de candidat. On connaît tous le résultat de la politique du bouc-émissaire… Et nous craignons la « machine à perdre« .

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :