Publié par : bouriot | 8 mars 2011

Crise morale – l’édito de Jean-Michel Baylet

Jean-Michel BAYLET, président du Conseil Général et sénateur Tarn-et-Garonne (82)

Notre pays traverse aujourd’hui une crise morale qui rappelle celles qui ont accompagné, par le passé, des bouleversements politiques. La France a connu des crises ces cinquante dernières années, mais leur caractère économique avec le choc pétrolier de 1974 et sa réplique de 1982 n’a pas provoqué le désarroi dans lequel se trouvent aujourd’hui les Français.

Si la crise mondiale – essentiellement financière – provoque dans tous les pays des désordres économiques et sociaux, en France elle s’alourdit d’une crise des valeurs dont les dirigeants de notre pays ne sont pas exempts de responsabilité. Les crises économiques sont provoquées par de multiples facteurs, parfois des erreurs de politique économique, mais leurs causes dépassent largement la seule responsabilité des gouvernants.

Les crises financières ne sont pas moins complexes mais la fiscalité demeure encore, pour partie, le pré-carré des Etats et celui-ci peut décider d’une politique d’équité fiscale. Encore plus proche de la volonté politique, il y a l’éthique publique qui est à l’image de la constitution morale des élus et des représentants de l’Etat.

Alors, à ce niveau, pourquoi autant de laisser-aller comme en témoignent les révélations sur les comportements dispendieux de certains ministres et les connivences avec les milieux d’affaires ? Pourquoi autant de désinvolture avec l’éthique du comportement au plus haut niveau de l’Etat ?

Quand le pouvoir politique confond sa force avec celle des puissances de l’argent, on bascule dans un système qui ne laisse plus de place à la responsabilité individuelle et à l’obligation morale de rendre des comptes. Alors s’installe le règne de l’arrogance et de l’impunité comme l’actualité en charrie quotidiennement des exemples, dans tous les domaines.

L’arrogance des « Bleus » qui décident de faire la grève de l’entraînement et de contester publiquement leur hiérarchie la veille d’un match de foot décisif. Celle de l’ex-ministre du budget qui ne voit pas de conflit d’intérêt entre ses responsabilités de ministre et celles de trésorier du plus grand parti politique. Celle de quelques dirigeants qui s’octroient des primes faramineuses tout en imposant la rigueur budgétaire à leurs salariés.

La France traverse une crise morale profonde. Les Français n’en peuvent plus de voir progresser l’immoralité et l’effondrement des valeurs morales, ici de l’éthique du sport, là de la morale publique alors que ceux-là même qui sont chargés de diriger échouent dans leur mission.

Nous en sommes à un stade où la crise entre fortement dans le quotidien des Français. Le chômage progresse, les entreprises licencient, les collectivités locales, chaque jour plus sollicitées, sont au bord du dépôt de bilan avec des charges sociales en progression vertigineuse. La crise n’épargne personne. Les élus locaux constatent les dégâts sur le terrain qui sont, dans l’esprit des Français, considérables.

Face aux difficultés, les Français attendent, venant des dirigeants qui ne parviennent pas à résoudre leurs problèmes, au moins un comportement public exemplaire.

Or, la sobriété et la modestie ne sont pas la marque de la Présidence. On assiste plutôt au spectacle d’un Etat qui se dévergonde et qui perd sa colonne vertébrale. Ces dérives ne sont pas sans rappeler l’état d’esprit de l’année 1956 où se déchaînait l’antiparlementarisme qui a vu naître le poujadisme et le lepénisme. La formule « Sortez les sortants » ressort de nouveau des conversations populaires.

La crise morale que traverse le pays doit être prise à sa véritable mesure. La confiance dans les Institutions n’est plus et les Français aspirent à un renouveau républicain, avec une démocratie qui retrouve ses principes : des électeurs aux urnes et des responsables respectés parce que dévoués à servir l’intérêt général.

Tout ceci doit être pris en compte dans la réflexion des radicaux sur le futur politique.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :